La psychothérapie analytique

Basée sur les grands principes de la psychanalyse, elle vise la disparition des symptômes du patient. Elle aussi permet au patient de se libérer de ses traumatismes, de comprendre les causes de ses peurs et de ses angoisses pour les dépasser et de sortir des schémas répétitifs d’échec.

Cependant, elle se limite à la difficulté apportée et décidée par le patient. Le patient se retrouve en souffrance à cause d’un élément extérieur qui vient raviver un conflit intérieur ancien (deuil, divorce, départ à la retraite, choix de carrière…) et l’empêche de faire ses propres choix. Contrairement à la psychanalyse, il ne souhaite pas forcément comprendre son fonctionnement psychique. La durée de ce type de thérapie est très variable, allant de quelques séances à plus d’un an.

La base est la même que la psychanalyse : elle part du principe que tout nos problèmes de la vie adulte ont leur origine dans des problèmes non résolus, des conflits, vécus dans l’enfance. Le patient doit arriver à exprimer et libérer les émotions liés à ces évènements du passé. Comme la psychanalyse, elle vise également à traiter les troubles d’origine névrotique.

Ici aussi le patient doit parler librement, exprimer ses idées sans honte ni culpabilité, dire tout ce qui lui passe par la tête même si cela n’a aucun sens pour lui. L’écoute du praticien est là encore bienveillante et sans jugement et va l’aider à effectuer les liens nécessaires.

La psychothérapie analytique considère que l’écoute active, la bienveillance et l’empathie du thérapeute sont indispensable au chemin vers le mieux être du patient

Cependant, son cadre est plus souple : les entretiens se déroulent en face à face, le thérapeute intervient davantage, questionne le patient sur son passé et l’aide à identifier les schémas de répétition afin de l’aider à faire autrement dans une situation similaire. Attention, un thérapeute ne donne pas de directive, il est simplement plus présente et parle davantage que ne le ferait un psychanalyste.

Ses indications sont variées. On peut y recourir en cas de troubles anxieux, troubles du sommeil ou alimentaires, des troubles psychosomatiques mais également pour répondre à des besoins plus flous comme un mal-être général, un malaise, sans qu’il n’y ait de symptôme évident.

Elle est plus indiquée aux personnes ayant besoin d’un minimum d’intéraction avec leur thérapeute. Les séances durent 45min environ, à raison d’une séance par semaine.

Ici aussi, il convient aussi au patient de se renseigner afin de savoir si le thérapeute a bien suivi une formation dans un organisme certifié et a bien suivi lui-même une analyse. La psychothérapie analytique, comme la psychanalyse, porte sur les conflits psychiques du patient. Il convient que le praticien soit en paix avec ses propres conflits afin d’être plus à l’écoute et plus en empathie avec les conflits et la souffrance du patient.

thérapie psychologue cadaujac